4-17 novembre 2013

#Sondage conclusif sur le choix de rythmes scolaires 2013-14

Ce sondage est ouvert du 4 au 17 novembre 2013 à tous les parents d'élèves des Petites Maisons, un sondage équivalent étant disponible dans les autres écoles de la commune. Chaque parent d'élève peut voter après connexion avec son propre identifiant: si vous n'avez pas encore ouvert votre compte sur le site web de l'APE, vous pouvez le faire à la page d'inscription.

Nous vous conseillons d'abord de prendre connaissance du contexte et termes ci-dessous, puis d'accéder au questionnaire: votre identifiant vous sera demandé, mais le sondage reste anonyme.

Merci,
Le bureau APE

Contexte et termes de ce sondage

A Saint Martin d’Uriage, la réforme des rythmes scolaires entre dans sa phase ultime : le choix de la nouvelle organisation de la semaine scolaire pour la prochaine rentrée 2014/2015, choix qui sera fait en conseil municipal le 22 Novembre. Mme la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale réceptionnera ensuite notre demande (date limite le 30 novembre 2013) puis étudiera pendant 15 jours notre projet et engagera un nouveau dialogue si nécessaire.

Consciente des conséquences importantes de cette réforme pour la vie des enfants et de leur famille, la commune de Saint Martin d’Uriage a souhaité dès le début engager une large concertation permettant d’aboutir à un projet adapté aux spécificités de notre territoire, à l’attente des familles et du milieu éducatif. Avec l’aide de l’association des Centres de Loisirs de Grenoble (ACL) et de Mme Claire Leconte, chronobiologiste, un Projet Educatif Territorial (PEDT) a été construit par une commission extramunicipale composée de parents d’élèves, d’enseignants, de personnel communal et d’élus. Une phrase résume bien les objectifs éducatifs de ce PEDT : « Préparer les enfants à vivre en société et à devenir des citoyens responsables, conscients des principes et des règles qui fondent notre démocratie ».

Cette enquête est la troisième que nous effectuons : la première concernant la date d’application de la réforme, et la deuxième les attentes des parents d’élèves et des enseignants. Ces enquêtes ont alimenté les réflexions de la commission extramunicipale. 2 scénarii d’organisation du temps scolaire de l’enfant - résultat du travail de la commission et conformes aux présentations faites en réunions publiques les 15 et 17 octobre aux Petites Maisons et à Pinet - sont proposés :

Le scénario 1, dit « scénario conforme au décret ministériel » :

#

Les forces de ce scénario 1 :

  • Ce scénario est conforme au décret et proche d’un scénario proposé par l’éducation nationale dans son guide des rythmes scolaires.
  • Toutes les matinées sont de même durée.
  • Possibilité de faire tourner les intervenants sur les écoles.

Les faiblesses de ce scénario 1 :

  • Irrégularité des horaires de sortie des classes en fin de journée.
  • Longue attente pour ceux qui doivent prendre les transports scolaires.
  • Difficultés pour organiser des activités deux après-midis par semaine, le temps étant très court (3/4 d’heure).

Le scénario 2, dit « scénario européen et chronobiologique » :

#

Les forces de ce scenario 2 :

  • Des matinées plus longues qui facilitent les apprentissages (la clarté mentale de Binet).
  • Mise en place de deux temps de parcours éducatifs.
  • Deux grandes journées de classe qui permettent la mise en place d’activités extérieures.
  • Régularité des horaires de sortie de fin de classe (16h30).
  • Possibilité de faire tourner les intervenants sur les écoles.
  • Plus de souplesse dans l’organisation pour les parents
  • Possibilité pour certaines familles de récupérer leurs enfants une demi-journée supplémentaire.

Les faiblesses de ce scenario 2 :

  • Ce scénario n’est pas conforme au décret et ne peut être accordé qu’à titre expérimental. Les expérimentations qui existent sont antérieures à la réforme et continuent d’exister. L’Inspecteur de l’Education nationale, lors de la dernière commission extramunicipale, nous a précisé qu’il était peu probable dans la conjoncture actuelle que de nouvelles expérimentations soient acceptées.
  • Mise en place d’une collation le matin.

La commission extramunicipale a souhaité conserver ce scénario car il répond assez bien aux différentes exigences et spécificités propres à la commune.

Les interrogations des parents :

  • Problèmes du financement des activités nouvelles périscolaires (ANP) : « La commune prendra à sa charge la moitié de la dépense. Il resterait donc à la charge des familles 2 euros environ par parcours éducatif. Des chiffrages plus précis seront réalisés lorsqu’un scénario aura été choisi ainsi que sa mise en œuvre, donc au cours du premier trimestre de l’année 2014 ».
  • La définition du parcours éducatif : « La chrono-biologiste Claire LECONTE part de l’idée que les temps de vie de l’enfant qui ne sont pas des temps scolaires sont également éducatifs. Ils ont leurs propres spécificités, leur propre cadre. Il est important d’accorder une valorisation de ces temps éducatifs. On parle alors de parcours éducatif. Dans ces parcours éducatifs l’enfant va développer des compétences nouvelles, au service des apprentissages qui se font sur le temps scolaire. Pour le bien être des enfants, il est indispensable de créer des moments où les différents acteurs se rencontrent pour définir le contenu des parcours éducatifs. Ainsi s’applique le principe de co-production éducative ».
  • Difficultés à trouver du personnel qualifié pour mener des parcours éducatifs. Même à Grenoble, trouver du personnel formé disponible pour encadrer les activités périscolaires s'avère très compliqué. Cela le sera plus encore à Saint Martin d’Uriage en raison des trajets à effectuer : « le scénario 2 via les parcours éducatifs permet d’offrir aux intervenants un temps de travail plus conséquent et regroupé ».
  • Dans tous les cas, si l’on rallonge la matinée, il faudra prévoir une collation pour les enfants.
  • Les parents d’élèves se sont très majoritairement prononcés pour le mercredi matin lors de l’enquête précédente. Vu la faible participation surtout aux Petites Maisons et les retours unanimes des parents des quelques communes ayant mis en place les rythmes scolaires en Septembre 2013 à savoir la grande fatigue des enfants de maternelle notamment, la question du Mercredi ou du Samedi mérite d’être reposée : « Les parents d’élèves de la commission extramunicipale y sont très favorables. La question sera donc reposée afin de prendre en compte l’évolution de la situation et les retours d’expérience ».

Merci pour avoir pris connaissance du contexte ci-dessus: vous pouvez maintenant accéder au questionnaire.